Autorail Z 105

Autorail Z 105
Propriétaire: État
Série CFL: Z 101 – Z 110
Année de construction: 1949
Mise en service CFL : 1949
Constructeur : De Dietrich à Niederbronn
Moteurs : 2 x Saurer BXDS
Puissance : 2 x 160 PS
Vitesse max. : 120 km/h
Disposition essieux : (1A) - (A1)
Places assises : 75
Longueur hors tampons : 25,81 m
Poids en ordre de marche : 36,5 t
Mise hors service : 05/1978
Restauration par le SSMN
État : en état de marche

En 1947 les CFL prirent la décision de remplacer les anciennes locomotives à vapeur par des autorails modernes. L’autorail « De Dietrich Z 105 » est une conception française de 1935, construit pour le Luxembourg en 1949 avec des moyens financiers par le plan Marshall. D’ailleurs, entre 1933 et 1949, pas moins de 140 engins de ce type ont été construit pour être livrés aux chemins de fer français, algérien, marocain, libanais, tunisien, syrien, grec et luxembourgeois. Tous ces autorails étaient dotés de deux moteurs diesel Saurer, développant une puissance de 320 ch., actionnées par une boîte mécanique à quatre vitesses, et équipés d’un système d’accélération et d’embrayage pneumatique. Leur vitesse maximale était de 120 km/h.

Les autorails de la série CFL Z 101 – Z 110 étaient les premiers engins diesel des CFL et représentaient le début de la diésélisation des chemins de fer lors des années 1930. Chacune des dix unités comportait une deuxième et une troisième classe, et c’était le 11 août 1949 que le premier autorail De Dietrich fil son apparition sur le réseau ferroviaire de notre pays. Ces autorails ont été en service pendant plus de 25 ans, et c’est seulement en 1975 que les CFL ont commencé à les remplacer par la série 250. Le dernier voyage officiel se faisait d’ailleurs le 28 mai 1978 par Z 110. Par la suite, tous ces autorails, sauf le Z 105, sont passés à la ferraille. Ce dernier modèle a été racheté en novembre 1978 par l’association GAR qui l’a complètement restauré. Une première remise en circulation se faisait d’ailleurs en 1993.

Aujourd’hui, l’autorail De Dietrich Z 105, qui appartient à l’état luxembourgeois, est le seul autorail de ce type survivant et en état de marche.

Dernière mise à jour