Mondorf-les-Bains, Eglise St-Michel

Au 8e s., Charlemagne cède une propriété à « Daundorf » à l’abbaye d’Echternach. En 1069, une confirmation papale des biens de St-Willibrord mentionne l’église de Mondorf.

Le sanctuaire actuel est achevé en 1766 sous le curé Nicolas Ungeschick, neveu de l’abbé Hormann d’Echternach. Les plans peuvent être attribués à Paul Mungenast. Comme à Luxembourg (Ste-Trinité), Koerich et Junglinster, à l’intérieur les fenêtres sont encadrées par de profondes gorges qui confèrent un rythme prononcé à l’espace.

Dans l’abside, peinture en trompe-l’œil par Jean-Georges Weiser, originaire de Bohême et reçu bourgeois de la ville de Luxembourg en 1740.

Chaire de vérité monumentale de style rocaille. A côté, portrait du curé Ungeschick par Ignace Millim.

Maître-autel du 18e s., retables latéraux du début du 20e s. par Jean-Pierre Decker de Mondorf.

Tribune agrandie en 1921.

Bibliographie :

  • Sevenig J., Une curiosité de Mondorf-les-Bains. L’église paroissiale, Luxembourg 1919.
  • Schmitt M., Die Bautätigkeit der Abtei Echternach im 18. Jh., Luxemburg 1970.
Dernière mise à jour