Mondercange, Eglise St-Willibrord

Monument classé

L'église St-Willibrord
L'église St-Willibrord

En 965, le comte Sigefroi offre ses terres de Mondercange avec une église à l'abbaye Echternach. Cet acte crée des liens juridiques qui subsistent jusqu'à la fin de l'ancien Régime. Ainsi la paroisse est-elle obligée de se rendre tous les ans en pèlerinage à Echternach.

En 1738, le curé Antoine Feller fait reconstruire l'église par l'entrepreneur Sigismond Mungenast. Le clocher à bulbe date de 1752 seulement. Les annexes situées de part et d'autre de la tour remontent à 1953.

Deux croix de chemin de 1620 et de 1836 (la date se rapporte à une restauration) flanquent l'escalier d'accès.

Le mobilier baroque est l'œuvre de Nicolas Anseaux, Frédéric Biver et Nicolas Jacques.

Le tableau du maître-autel, représentant l'Assomption de la Vierge, est dû au Frère Philippe Matthai d'Echternach.

Stations du chemin de la croix par Albert Hames.

La chaire Le Christ La nef de l'église St-Willibrord
La chaire Le Christ La nef de l'église St-Willibrord

Bibliographie :

  • Staud R.M., Reuter J., Die kirchlichen Kunstdenkmäler des Dekanats Esch, T'Hémecht 1957,
    2-3
Dernière mise à jour