Bertrange, Eglise Saints-Pierre-et-Paul

Bertrange, Eglise Saints-Pierre-et-Paul
Eglise Saints-Pierre-et-Paul

La paroisse de Bertrange figure parmi celles qui sont obligées en 983 à faire un pèlerinage annuel à Trèves. En 1128, le pape Honorius II confirme que la procession est transférée à Notre-Dame de Munster à Luxembourg.

En 1278, Pierre d’Aspelt est nommé curé de Bertrange. Par la suite cet ecclésiastique devient archevêque-électeur de Mayence.

Bertrange, Eglise Saints-Pierre-et-Paul
Le choeur

En 1701, les décimateurs concluent un contrat avec plusieurs artisans en vue de la reconstruction de l’église. Christian Starck y figure comme maçon, Jean Neumann comme charpentier et Nicolas Doren comme couvreur. Les pierres de taille proviennent sans doute de l’édifice précédent, car en pleine période baroque la nouvelle église revêt un aspect gothique tardif. En 1847, le sanctuaire est agrandi par l’adjonction d’un transept, d’un nouveau chœur et d’une tour élancée.

Bertrange, Eglise Saints-Pierre-et-Paul
Le Christ du chemin de croix

L’intérieur est dominé par le beau retable baroque du sculpteur Jean-Georges Scholtus (+ 1754). L’œuvre a été restaurée en 1984 par Carlo Bettendorf.

Le chemin de croix en bronze est dû à Bettina Sabbatini.

La Vierge baroque qui surplombe le portail provient probablement du couvent des Capucins à Luxembourg.

Bertrange, Eglise Saints-Pierre-et-Paul
La Vierge baroque

Bibliographie

Bartreng - 1000järeg Poar, Luxembourg 1987
Dernière mise à jour