Kaundorf, Chapelle St-Pirmin

Chapelle St-Pirmin
Chapelle St-Pirmin
Au 8e s., l’évêque st Pirmin aurait béni la source qui jaillit au pied de la colline qui porte son nom. Il est cependant certain que l’endroit servait déjà de lieu de dévotion à l’époque romaine et même bien avant. La chapelle octogonale, actuellement en place, date du 18e s.. L’eau était utilisée jusqu’au début du 20e s. pour guérir des maladies enfantines.

En 1159, le comte Henri IV de Luxembourg cède le sanctuaire situé sur le plateau et les terres qui l’entourent à l’abbaye Notre-Dame de Luxembourg.

D’après les informations dont nous disposons, le premier ermitage du site se trouvait sous le même toit que la chapelle.

L’édifice actuel, construit sur plan rectangulaire fermé côté chœur et côté entrée par trois côtés d’un octogone, remonte à 1653. L’accès est précédé d’un porche assez spacieux. Les ouvertures situées de part et d’autre permettaient aux pèlerins de déposer leurs offrandes en nature. La date de 1772 inscrite sur la clef du portail se rapporte à des travaux de réfection.


Statue de St-Pirmin Chapelle des 3 vies
Statue de St-Pirmin Chapelle des 3 vies
Un retable baroque avec une statue de saint Pirmin décore l’intérieur.

Pèlerinage le lundi de la Pentecôte


Bibliographie

  • Thiel B., La vie érémitique au Duché de Luxembourg aux 17e et 18e siècles, T’Hémecht, 1954.
Dernière mise à jour