Jardins de l'abbaye

Jardin de l'abbaye
Jardins de l'Abbaye
Au Moyen-Age, le domaine abbatial était limité du côté nord par le mur d'enceinte et le fossé de la ville.

Au 16e s., les documents mentionnent un "pomerium" ou "verger situé en dehors du fossé". En 1788, ce jardin est nommé "hortus magnus". Il est également connu comme "altengart" (vieux jardin). Le pavillon ou "maison d'amusement" est construit en 1765. Lors de la vente des biens abbatiaux en 1797, il contient 900 arbres fruitiers, 3 bassins à eau et une pépinière.

En 1731, l'abbaye fait aménager un nouveau jardin à l'emplacement du mur d'enceinte. Il est qualifié de "Neuengart" (jardin neuf) et de "jardin des prélats". Le pavillon (Orangerie) est achevé en 1736.

L'inventaire des biens abbatiaux signale en 1797 : "Neuegarten" ou Orangerie-Garten, contenant environ deux journaux dix-sept verges, dans lequel se trouvent quatre cents pièces et une orangerie, le tout contenant environ quatre-vignt quatre verges, le tout entouré de murs".

Le jardin de l'infirmerie se trouvait du côté sud de l'église abbatiale. Son pavillon date de 1773.
Dernière mise à jour