Rumelange : Grotte en ciment

L'ouvrage fut réalisé à l'aide d'une technique nouvelle et d'une matière peu employée à l'époque : le ciment.

Des rocailleurs de Bruxelles (noms inconnus) exécutaient la grotte sous la conduite de l'ingénieur Camille Brasseur (directeur de la " Rümelinger Cementfabrik Brasseur, Lambert u. Comp. ", fondée en 1894).

Une grotte semblable, construite à proximité de la Poste Centrale de Luxembourg (1894) pour l'Exposition du Travail, avait déjà été façonnée en ciment de Rumelange. La construction de la voûte de la grotte de Diekirch, ainsi que les stalactites, fut faite à l'aide d'une armature en fer (béton armé).

C'est à ce titre que la grotte de Diekirch n'est pas seulement digne d'être considérée comme patrimoine pittoresque, mais aussi comme un élément important du patrimoine industriel luxembourgeois.

Grotte de Diekirch
Vue d'ensemble

Complément en allemand

Der Landwirth. Organ des Grossherzoglichen Ackerbauvereins. 1895, N. 105, 15.9.1895: "Zu allererst fällt dem vom Bahnhof kommenden die Cementgrotte auf, in welcher die Fischereiausstellung untergebracht ist. Hauptsache ist eigentlich die Grotte, eine Reklame für den Rümelinger Cement von Brasseur, Lambert u. Comp., und zwar, wie zugestanden werden muss, eine recht wirksame Reklame."
Dernière mise à jour