Bastion Beck - Place de la Constitution

Bastion Beck
Bastion Beck - Batty Fischer 1934-1-2998 (Phototà ¨que de la Ville de Luxembourg

En 1644, face aux menaces de guerre contre la France, les Habsbourgs d’Espagne érigèrent le bastion Beck sur le front dit de «Thionville».

La contre garde du bastion, les fausses brayes et le ravelin Pastete qui entourent le bastion furent érigés quelques années plus tard.

Bastion Beck - Plan de localisation
Dà ©tail de la ville de Luxembourg en 1683 dâ  aprà ¨s les tableaux de Van der Meulen.

Les fortifications bastionnées côtoient celles du Moyen Age. On distingue clairement au centre de l’illustration le bastion Beck ainsi que le petit ravelin Pateste. La principale force de ce front résidait dans son relief naturel escarpé. Au centre de l’illustration, le bastion Beck , transformé au XXe siècle en place de la Constitution. Il est aujourd’hui un symbole de l’identité culturelle luxembourgeoise.

Ce n’est qu’en 1867, lors du traité de Londres, que le bastion fut mis hors service. Le démantèlement ordonné par le traité permis la construction de grandes artères de circulation et l’aménagement d’espaces de promenade. Le bastion Beck, situé sur l’actuel Boulevard Roosevelt, fut réaffectés en site panoramique pour touriste et en espace symbolique de l’identité et de la souveraineté nationale (statue de la Gëlle Fra).

Bastion Beck - Vue en coupe
Ouvrage bastionnà © Beck du XVIIe sià ¨cle avec ses souterrains et son à ©chauguette. (plan des Archives de Vincennes)
La statue du Beck
La statue du Beck (gisant)
Bastion Beck - Le mémorial
Dernière mise à jour